Poésie déglinguée resuite

Les éclats secs

Les éclats secs

Des tambours de l'été

Guérissent mon ventre

D'une courante

Agitée.

 

Tout inspirant

Et rouge, quand

Bout le riz

Plus me rappelle

Des nuits nouvelles

Et je ris

 

Et je reviens

A l'air plus sain

Qui me porte

Par ci par là

Un réveil à la

Menthe forte.

 

Paul Verliane.

 

Les sanglots longs

Des violons de l'automne

Bercent mon coeur

D'une langueur

Monotone.

 

Tout suffocant

Et blême,  quand

Sonne l'heure,

Je me souviens

Des jours anciens

Et je pleure

 

Et je m'en vais

Au vent mauvais

Qui m'emporte

Deçà, delà,

Pareil à la

Feuille morte.

 

Paul Verlaine.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×