Tome 4 : un début...

Vade retro Satanas- Quatrième volet des aventures de WC

Pour commander la suite et bénéficier du port gratuit (et non du porc ! ) donner le code très original  : BP17  et cliquez ICI

Une vade retro satanas 02

 

VADE RETRO SATANAS

 

    Heike m’a foutu dehors . Après l’accouchement ça n’a pas traîné. Il faut dire que je n’avais pas très bien supporté l’arrivée de mon concurrent . Pour lui, c’était la fête du Têt tous les jours, pour moi balpeau ! Si l’on ajoute le fait qu’on ne dormait plus jamais normalement, qu’elle sautait du lit au moindre frémissement du bestiau et qu’elle passait le reste du temps à faire du sport pour perdre sa bedaine, je me sentais de plus en plus hors sujet. Quelle égoïste tout de même,  elle ne pensait jamais à moi !

   J’ai donc commencé à déconner, dans le genre sale con irascible. Je faisais une encoche sur mon opinel à chaque fois que je rendais un service et je me prenais de plus en plus pour un martyr de la maternité. Elle a commencé à me dire : « William, il faut que tu changes ! Il faut que tu changes ! ». A force, j’ai fini par la prendre au mot et j’ai essayé de changer… de changer de femme ! J’ai téléphoné à Carmen, la jolie directrice du Center Park que je savais esseulée,  pour l’inviter à dîner. Je lui avais rendu un gros service quelques mois auparavant quand elle s’était crue contrainte de vendre la maison de sa mère. Elle m’avait à la bonne et a accepté sans problème. Je lui ai bonimenté qu’Heike était partie pour quelques jours présenter l’héritier en Allemagne. Je lui ai proposé un petit restau d’Henrichemont, pas trop loin de sa maison . Après le dîner, l’affaire paraissait bien engagée :  comme je l’avais espéré, elle m’a proposé de prendre un dernier verre chez elle. J’allais pouvoir au moins rééquilibrer mon système glandulaire. Mais c’était sans compter sur la solidarité des poules pondeuses. Quand j’ai posé ma main sur son genou, elle m’a décoché un regard glacial et m’a balancé :

-         Mais vous êtes infect, William, avec votre compagne qui revient de couche, vous n’y pensez pas !

   J’y pensais pourtant sérieusement.(...)

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site